Cinéphile m'était conté ...

Cinéphile m'était conté ...

La semaine d'un cinéphile (132)

Lundi 27 mai 2019

 

C'est la première fois que cela m'arrive cette année : aucun film ne me parait digne d'intérêt parmi les sorties de mercredi. Bon, je ferai un effort pour Rocketman, peut-être. En revanche, juin sera chargé en films d'art et d'essai et j'espère voir, entre autres, 11 fois Fatima, d'un réalisateur portugais, Joao Canijo, souvent passionnant.

 

 

Mardi 28 mai

 

Parmi les films restaurés présentés au prochain Festival de La Rochelle figurent Les amants crucifiés et Les contes de la lune vague après la pluie de Mizoguchi. Qu'est-ce que ça doit être bien sur grand écran.

 

 

Mercredi 29 mai

 

Le grand week-end de l'Ascension commence ce soir. A propos d'ascensions, je vais sans doute regarder le dénouement du Giro à la télévision. Ce qui me fait penser qu'il y a un film de Toto qui lui est consacré, sous forme comique évidemment, et tourné en plein dans la fameuse période de rivalité Coppi/Bartali.

 

 

Jeudi 30 mai

 

Je n'aime pas me rendre à l'hôpital, même comme visiteur, mais je n'ai pas le choix ce week-end. Pas de séance de cinéma, donc, si ce n'est quelques vieux films en soirée.

 

 

Vendredi 31 mai

 

Grand dossier Michel Deville dans le dernier numéro de Positif. Il me reste peu de ses films à découvrir si ce n'est On a volé la Joconde ou Martin soldat. Et puis revoir L'ours et la poupée, presque totalement effacé de ma mémoire.

 

 

Samedi 1er juin

 

Moments difficiles à vivre. Voir quelqu'un s'effacer progressivement de la vie. Funeste destin qui nous concerne tous, à plus ou moins brève échéance.

 

 

Dimanche 2 juin

 

Triste anniversaire. On ne devrait plus le fêter après un certain âge. D'ailleurs, je ne le fêterai pas.

 

 

 

 

 

 



02/06/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 37 autres membres